l\'indigné

On est pas au bout de Le Pen

On est pas au bout de Le Pen ( facebook)
Le mardi 24 avril 2012

 

 

 

 

 Record historique pour le FN ? Attention aux chiffres ! Tout le monde l’affirme, avec ses 17.9% du 22 avril Marine Le Pen dépasse son père et ses 16.86% en 2002. Mais on oublie Bruno Megret qui en 2002 faisait 2.34%, soit un total de 19.20% donc on peut dire que Marine le Pen est de 1.3% en dessous de l’extrême droite de 2002 ! N’empêche qu’on n’est pas au bout de Le Pen.

Aujourd’hui retour sur un entretien prémonitoire avec Dominique Vidal le 31 aout 2011. Le FN ne peut pas être combattu par l’invective et le rejet. Ce thermomètre qu’est le FN montre le grand corps malade français.

Entretien Daniel Mermet.

Programmation musicale :
  Katerine : Le 20 04 2005
  Fatals Picards : Elle est belle la France

 

Wikipedia  (voir le deuxième terme)

Le terme nationalisme désigne le principe politique [1], né à la fin du XVIIIe siècle tendant à légitimer l'existence d'un État-nation pour chaque peuple.... Les historiens ne présentent pas ce nationalisme, en général, comme une idéologie .

Ce terme désigne aussi un mouvement politique déclarant vouloir exalter la nation sous toutes ses formes (État, culture, religion, traditions, préférence nationale pour l'emploi, etc), par opposition aux autres nations et populations. Ce mouvement, en Europe, est né à la fin du XIXe siècle, vers 1870 : chauvin et xénophobe, il trouvait alors ses militants principalement dans la petite bourgeoisie[3],[4],[5].

Le nationalisme apparaît aussi, à partir du milieu du XIXe siècle, comme un sentiment national plus ou moins répandu et exalté au sein de la population d'un pays, et s'invitant au sein de multiples doctrines ou idéologies (surtout au XXe siècle) allant des pôles extrémistes du communisme (par exemple le concept de Patriotismeanti-impérialiste de Mao Zedong) au fascisme (concept de Totalitarismeanti-capitaliste de Benito Mussolini), en passant par la troisième internationale léniniste et les justifications d'épurations ethniques[6], peut-être parce que le sentiment national est devenu « puissamment mobilisateur », comme l'ont compris dès le printemps des peuples de 1848 certains conseillers de dynasties européennes[7],[8].

 A lire : Alain Soral vs Abdellah..., Spécial investigation : La...

 

Pour le second tour, Sarkozy rouvre la chasse aux électeurs du FN : La stratégie a échoué au premier tour, mais il n'a pas le choix. Alors Nicolas Sarkozy s'est replongé dès lundi tête baissée dans la chasse aux électeurs du Front national, son unique chance de remonter son retard sur François HollandeEn recueillant dimanche 17,9% des voix, Marine Le Pen est devenue l'arbitre de la présidentielle et son électorat le principal réservoir de voix du candidat de l'UMP pour le second tour. Le travail de reconquête a donc repris sans tarder pour Nicolas Sarkozy, première étape en Touraine.Devant plusieurs milliers de partisans réunis à Saint-Cyr-sur-Loire, dans la banlieue de Tours, Nicolas Sarkozy a détaillé les grandes lignes d'un discours dont il ne devrait plus varier jusqu'au 6 mai

 

"Dimanche, les Français ont dit qu'après ces quatre années de crise (...) ils voulaient reprendre leur destin en main", a lancé le chef de l'Etat, "je vois ce vote comme un cri de souffrance, comme l'expression d'une souffrance, parfois même de colère (...) notre façon de les respecter sera de leur répondre par des engagements précis"."(...)".

Alors pendant près d'une heure, Nicolas Sarkozy a remis sur la table ses principaux thèmes du premier tour. Contrôler l'immigration, améliorer la sécurité, changer l'Europe pour qu'elle ne soit plus une "passoire" et "ouverte à tous vents", préférer le travail à "l'assistanat". : "(...)", a égrené le chef de l'Etat.

Tout au long de son discours, Nicolas Sarkozy a fustigé la gauche. Celle qui "parle de la générosité comme d'un concept" ou qui "préfère fréquenter les dîners en ville que les ouvriers". " sous les applaudissements de ses partisans.

 

Bref, barre à droite toute ! .

 

 A lire : Comment Sarkozy a rendu possible la dérive raciste à droite 27 Mars 2010 Par Le FN ), Le FN décide, Sarkozy...

 

Michel Drac : " Michel Drac - Metapedia (9 janvier 1970- ) est un blogueur et éditeur, proche de la mouvance identitaire bien qu'ayant milité à Égalité et réconciliation. Fondateur du site Scriptoblog, Michel Drac intervient de manière récurrente sur les sites et les journaux liés à la mouvance dite « identitaire », à l'extrême droite dure, au courant national-sioniste et au catholicisme de tradition, comme Novopress, Radio Courtoisie, Enquête et débat, Radio Notre-Dame, le Centre Saint-Paul (lié à l'Institut du Bon Pasteur dirigé par l'abbé Guillaume de Tanoüarn). Le site Fdesouche, pour sa part, lui ouvre fréquemment les colonnes de son annexe économique Fortune.
Scriptoblog, Michel Drac critique sa présentation sur Metapedia

 

Extrait du "Choc des civilisations" de Michel Drac (pages 60 et 61) :

"
A l'avenir, il semble que la communication de l'impérialisme sera formulée différemment. On ne dira plus aussi systématiquement : "nous livrons la guerre au terrorisme parce que nous vivons un choc des civilisations" (avec les musulmans dans le rôle des "bad guys"), on dira : "nous promouvons la démocratie et la société ouvert...e, mais certains, qui veulent un choc des civilisations, nous obligent à nous défendre". L'idéologie du "choc des civilisations" sera donc toujours promue, mais la responsabilité de cette promotion sera, optiquement, imputée aux adversaires de l'impérialisme. C'est la voie de compromis vers laquelle les élites américaines semblent s'acheminer, pour refaire leur cohérence interne et surmonter l'opposition latente entre néo-conservatisme et mondialisme. Cette ligne de communication sera probablement beaucoup plus efficace que celle utilisée par les néo-conservateurs pendant les années 2000 : elle permettra à l'Empire de se donner le beau rôle, tandis que par des opérations spéciales, il créera en coulisse les conditions du chaos auquel il prétendra, sur le devant de la scène, mettre un terme.

L'idéologie du "choc des civilisations" est à la veille d'être dissimulée sous un discours plus habile, comme en témoignent, par exemple, les récentes déclarations d'Hillary Clinton. En mars 2009, répondant aux journalistes, elle confirma que la terminologie "War on Terror" (guerre au terrorisme) n'est plus utilisée par l'administration Obama. En pratique, la communication américaine semble devoir s'aligner, à l'avenir, sur celle utilisée par le britannique Tony Blair : "combat contre le fanatisme", "promotion des valeurs démocratiques", etc.

Le "choc des civilisations" a appris à se déguiser. Cela ne le rend que plus dangereux"
.
 
Documents annexes à "Survivre à l'Effondrement Economique" de Piero San Giorgio :  DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

Facebook a été intéressant pour comprendre la mentalité de l'extrême droite, et la raison du vote protestaire de dernière minutes envers Marine le Pen . Même si physiquement ( dans la rue) ils ne sont pas très présent, sur le net : la récupération, l'infiltration dans les groupes FB et liens sociales a été très fort. Comme dans l'article " Dans la tête de l'extrême droite" ou un extrait du compte FB de Michel Drac du bloc identitaire qui montre le nouveau discours des mouvements fascisant et nazillons de surfer sur un discours moins directe ( de haine) historique, mais de le faire plus pernitieux.

Je me demande même si ce ne sont pas eux qui ont inventé le terme de nouvel ordre Mondial ( NWO) ou l'on retrouve une telle infiltration de leur idée :
- complot maçonique
- tous pourris ( politique)
- S'organiser en groupe dissident ( organisait par Vincent Vauclin, militant d'extrême droite) ayant des militants des nationaliste de l'UPR et de Solidarité et Progrès, du bloc Identitaire, de Soral, .... Le score du FN ne m'&tonne pas, surtout qu'il a toujours été très haut ( profite des crises) et comme le système capitaliste néolibérale est une crise permanente....

D'ou le fait que l'extrême droite n'est que la deuxieme face de la pièce de Jalus.

En voulant prévenir avant les élections, pendant que la majorité des courants de gauche et écologique ont été de se focaliser que sur Sarkozy ( oubliant au passage Marine Le Pen ( elle est différente de son père qui ne cherchait pas a prendre le pouvoir, mais a faire grossir sa boite dans l'opposition). En cela elle se rapproche des mouvements de l'extrême droites européennes.

 

 

 
 

 

Spécial investigation  : La face cachée du nouveau Front
 
Un documentaire de Mathias Hillion et Karim Rissouli
Produit par KM / Durée : 52 minutes

Spécial investigation : La face cachée du nouveau Front

 



26/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres